XIV - Louis-Alexis-Joseph DASSONVILLE - D’HALLUIN

 

 

Louis Dassonville et Adèle D'Halluin
24 août 1924

 

Louis-Alexis-Joseph DASSONVILLE, fils de Louis Dassonville et de Hortence Leplat est né à Tourcoing le 3 décembre 1841. Il fut négociant en laines et  épousa à Tourcoing le 29 août 1864, Adèle-Joseph D’HALLUIN, née à Tourcoing le 2 juillet 1841.  Elle était la fille de Jean-François-Joseph , marchand d’étoffes et d’Eugénie-Joseph Jovenelle. Elle aida son mari et fut parait-il une femme d’affaires remarquable.

 

  Louis Dassonville et Adèle D'Halluin
 

 

Le 29 août 1924, eut lieu une grande réunion de famille pour fêter leurs noces de diamant. C’est pour cette occasion que l’abbé Paul Lestienne, ami de la famille, réalisa la généalogie de la famille Dassonville.

 

Pour agrandir, cliquez deux  fois sur la photo

Noces de Diamant de Louis Dassonville et Adèle D'Halluin
29 août 1924

 

De l’union de Louis et d’Adèle sont nés six enfants :

1 - Eugénie-Louise-Adèle DASSONVILLE - LEZY, qui suit en XV

2 - Hortence-Jeanne-Marie-Joseph DASSONVILLE - LEBEL, qui suit en XV

a - Louis-Jean-Marie-Joseph DELMASURE, né à Tourcoing le 21 novembre 1897, engagé volontaire de guerre, canonnier au 82ème régiment d’artillerie lourde (1), blessé mortellement devant Laffaux, le 7 avril 1917, décédé le lendemain à l’hôpital de Soissons (2). Il avait 19 ans.

b - Marie-Léonie-Laure-Joseph DELMASURE, née à Tourcoing le 23 septembre 1902, y épousa le 6 mai 1921, Gérard-Paul-Marie MOTTE, industriel, fils de Paul-Pierre-Emmanuel, industriel et de Louise-Marie-Alphonsine-Joséphine-Ghislaine Van Ham. Il lui fut décerné la Croix de Guerre (3).

aa - Gérard-Louis-Paul-Jean-Marie MOTTE, né à Tourcoing le 7 avril 1922.

bb - Patrick-Ghislain-Joseph MOTTE, né à Tourcoing le 7 juin 1923.

5 - Paul-Félix-Marie-Joseph DASSONVILLE - LEPERS, qui suit en XV

6 - Michel-Jean-François-Joseph DASSONVILLE - FLIPO, qui suit en XV

 

 

 

CITATION A L’ORDRE DE LA DIVISION

 

(1)     Delmasure Louis-Jean, servant. Atteint de multiples blessures graves en pointant sa pièce sous un tir d’artillerie lourde. A fait preuve d’une énergie et d’un entrain remarquable depuis son arrivée au front. Jeune soldat de la classe 1917.

 

(2)     Quelques instant avant de mourir, Louis Delmasure dit à la religieuse qui le soignait : « Ma sœur, je voudrais guérir, mais pour retourner au front ». Il ajouta presque aussitôt : « Mon Dieu ! Que votre volonté soit faite ! Je vous offre ma vie pour l’Eglise, pour la France victorieuse, pour ma famille ». « C’était le devoir ; je veux l’accomplir jusqu’au bout ! » avait-il écrit à ses parents, peu de jours auparavant.

 

CITATION A L’ORDRE DU REGIMENT

 

(3)     Sous-officier d’un courage et d’un dévouement qui lui ont maintes fois valu l’admiration de ses camarades. A rendu de très grands services à son commandant de batterie, en déployant constamment dans ses fonctions, de jour comme de nuit, un zèle et une initiative remarquables.

 

 

Vers Eugénie Dassonville - Lezy

Vers Hortence Dassonville - Lebel

Vers Paul Dassonville - Lepers

Vers Michel Dassonville - Flipo